logo du blog

Pour orner vos mains et les embellir, optez pour la bague

bague

De nombreuses personnes ressentent inconsciemment le pouvoir et la force d’une bague, surtout si elle est achetée pour une occasion importante. Notamment fiançailles, mariage ou naissance. Les bagues sont en pierres naturelles ou en métaux précieux avec des motifs ou des gravures spectaculaires. Ces accessoire main n’ont rien de désinvolte, la bague est profondément symbolique et il faut en être conscient.

La grande histoire de la bague femme

La bague est le bijou le plus répandu sur la planète. Il était présent dans presque toutes les cultures anciennes comme symbole de pouvoir, de richesse et de statut social. Au cours des millénaires de leur existence, leur signification a changé, mais leur forme est restée intacte.
Selon l’une des versions, le premier anneau est apparu à l’époque primitive. Elle a été créée par un homme amoureux. Lorsqu’il voyait une femme d’une beauté indescriptible, il lui attachait la taille, les mains et les pieds avec des cordes pour la garder sous contrôle. Ainsi, l’anneau, ou la circonférence, est devenu un symbole de pouvoir. La plupart des chercheurs s’accordent à dire que les premiers bijoux en forme d’anneau sont apparus au Moyen-Orient. On ignore cependant où exactement cela a été le cas.
Comme la culture et l’histoire de ces peuples ont été étroitement liées par des échanges commerciaux et des guerres mutuelles, n’importe laquelle de ces versions peut s’avérer exacte.

Dans la Bible, la première mention de l’anneau se trouve dans la Genèse 41.42. Un pharaon égyptien vers 1800 avant J.-C. donne à Joseph sa chevalière. Les chercheurs pensent que le cadeau n’était pas destiné à servir d’ornement, mais à confirmer des obligations financières et des affaires publiques. À l’époque, les scellés étaient grands et peu pratiques : ils ne se portaient pas au doigt, mais à la main. Les premières bagues de fiançailles sont apparues dans l’Égypte ancienne. Elles étaient fabriquées en roseau, en cuir et en os, ainsi qu’en verre et en argile. Plus tard sont apparus des anneaux en métal. Ils étaient portés à l’annulaire. Leur forme ronde, sans fin ni bord, symbolisait l’union éternelle de deux personnes.

Les bijoux jouaient un rôle important dans la vie des Grecs de l’Antiquité : ils étaient utilisés pour les rituels religieux ainsi que pour la parure. À l’origine, les méthodes de production ont été empruntées à d’autres cultures et ont été transférées en Grèce grâce au commerce actif avec le Moyen-Orient.

À l’époque de la Rome antique, la tradition de l’échange des alliances s’est renforcée. Au début, elle faisait partie d’un rite païen, puis d’un rite chrétien. Selon certains rapports, les bagues étaient échangées pendant les fiançailles, mais pas au mariage. Il s’agissait d’une cérémonie formelle, et il n’était pas nécessaire de porter un bijou toute sa vie. L’écrivain romain Plaute appelait une telle bague « un gage d’amour ».

Au Moyen Âge, les anneaux ont commencé à se voir attribuer des propriétés magiques. On croyait qu’ils avaient une force spéciale, comme tout cercle continu. Les bagues servaient d’amulettes et de talismans. Elles étaient décorées de figures, de symboles et de mots capables de repousser le mal réel. L’anneau n’était pas seulement identifié à l’occulte et à la magie, mais était également utilisé comme instrument de meurtre. Dans la Venise de la Renaissance, ce type de bijou était connu sous le nom d’anello della morte, ou « anneau de la mort ». À l’intérieur de la pièce se trouvait un poison mortel qui était libéré par une petite pointe actionnée par un ressort caché. Une poignée de main et c’est la mort. Les bagues étaient portées par les guerriers. Des anneaux de combat ornés d’incrustations massives de pierres dures étaient portés lors des combats à mains nues. Les archers portaient des anneaux de protection pour se protéger du cisaillement de la corde de leur arme. Les objets élaborés et décorés de gravures et de pierres étaient condamnés par l’Église comme étant excessivement luxueux. Cela a conduit à l’émergence d’alliances élégantes, populaires encore aujourd’hui.

Au 15e siècle, les bagues ont commencé à être décorées d’extraits de poèmes ou de textes chrétiens. La conception a évolué de la complexité à la simplicité. Les inscriptions ont d’abord été placées à l’extérieur, puis à l’intérieur. Cela s’est produit non seulement sous l’influence de l’Église, mais aussi en raison de l’évolution des attitudes à l’égard de l’institution du mariage. Celle-ci a commencé à être considérée comme quelque chose de personnel, d’intime, qui n’était pas destiné à être exposé en public.

À l’époque victorienne, en Europe, les alliances étaient encore considérées comme la propriété de l’aristocratie. La découverte de gisements de diamants en Afrique du Sud, associée à la révolution industrielle, a créé les conditions idéales pour la production de bijoux. Une bague de fiançailles servait de confirmation du sérieux du marié, ainsi que de signe de sa richesse.

Le début du vingtième siècle est marqué par l’apparition d’un nouveau style, l’Art nouveau. Il a poursuivi la tradition du romantisme et du symbolisme, qui cherchait à impliquer dans la sphère de la beauté tous les domaines de l’activité humaine. Les bagues de cette période présentent des lignes sinueuses et lisses, qui rappellent les contours de plantes et de fleurs complexes.

La conception de bijoux modernes ne semble pas connaître de frontières. Les bagues peuvent être rondes et carrées, laconiques et flamboyantes, simples et complexes. L’attitude de la société à leur égard évolue. Elles ne symbolisent plus le pouvoir d’une personne sur une autre, mais font désormais partie du style personnel de chacun.

Les bagues et la mode

Si dans le choix des bijoux de mariage, il est probable que beaucoup de personnes se tourneront vers le minimalisme, dans la vie de tous les jours la situation est tout à fait opposée. La devise principale de la mode est : « Déjà tout mais encore plus ! ». La démesure des bijoux a commencé à se manifester plus tôt, mais a atteint son apogée récemment. Vous ne devez pas avoir peur d’exagérer les bijoux, car c’est presque impossible. Il est seulement important qu’ils aient été choisis avec goût et qu’ils soient assortis les uns aux autres par la couleur, et pour le reste, c’est parti ! Des anneaux massifs à côté de bezels minces, des anneaux texturés à côté de simples anneaux mats – tout est possible. Ce n’est pas un secret que les accessoires sont l’âme de toute image. Une seule bague peut diversifier et compléter n’importe quel tenue. Les bagues royales ainsi que les bagues en or massif en sont exactement un exemple. Bien sûr, elles requièrent une certaine attitude et seront mieux combinées avec un look calme. Peut-être même complètement monochrome. Elles seront le principal point de mire, et attireront certainement les regards admiratifs.

Mais vous pouvez essayer toutes les variantes et choisir celle qui vous plaira. Les personnes romantiques et féminines feront appel aux bagues florales, qui seront très variées en 2021. Non pas qu’il s’agisse d’une nouvelle tendance. Le motif floral a toujours été aimé des bijoutiers et des designers, mais quoi de mieux que les classiques ? Rien ne met en valeur la beauté des doigts d’une femme comme les lignes gracieuses d’une fleur. Les bijoutiers, d’ailleurs, s’intéressent non seulement à la flore mais aussi à la faune. C’est pourquoi l’une des dernières tendances est la bague animalière. Il peut s’agir des habituels papillons et lapins, mais aussi de girafes, de flamants roses, de colibris et même d’un raton laveur !

Comment bien entretenir ses bagues

Le contact fréquent entre le corps humain et la bague entraîne l’accumulation de graisse et de poussière, ce qui rend le bijou opaque. Dans certaines bijouteries, vous pouvez acheter des produits d’entretien professionnels. Ces produits dissolvent les saletés, nettoient et redonnent leur aspect d’origine à vos bagues.

Vous devez en prendre soin et les protéger des influences environnementales néfastes afin d’assurer leur longévité.
N’utilisez jamais de chiffons, car ils rayent la surface lisse et polie. Vous devez toujours le faire après le port de la bague pour éliminer les restes d’humidité et de sueur.

A lire également

  • Pour des mains élégantes et au chaud, parez vous de gants
  • Pour sublimer des poignets, revêtez un magnifique bracelet
  • Elégance et prestance sont de mise avec une montre au poignet