logo du blog

Choisir collants ou bas : les critères à prendre en compte

choisir collants ou bas

Choisir collants ou bas, c’est toute une histoire. Lorsqu’on est habitué au bas, pourquoi devoir choisir de changer pour des collants, et vice-versa. Pourquoi alors ne pas se pencher sur l’histoire des unes et des autres, mais aussi de mieux comprendre quelles sont leurs avantages et leurs inconvénients respectifs ? C’est aussi mieux connaître les deniers et les matières, et la fabrication des bas et des collants. On est parti !

Que choisir bas ou collant ?

Pourquoi choisir collants ou bas, c’est la première chose. Il est tout à fait possible d’alterner un jour un bas, un autre jour un collant. Et le troisième jour, ni l’un ni l’autre. Secundo, pour choisir entre bas et collants, il faut déjà savoir tout simplement avec quoi vous êtes le plus à l’aise. Et pour cela, il faut tout simplement les essayer.

Alors, comment ceci a commencé finalement ? Pour la petite histoire, le bas est un tissu qui, bien avant le 20ème siècle, a permis de protéger ses membres inférieurs. Il lutte contre les climats rudes, en hiver ou à l’automne. C’est ainsi qu’on pense que le bas, tel que désigné, existe depuis la période celte. Ensuite, au Moyen-âge, on retrouve les bas-de-chausses et les hauts-de-chausse. Ils étaient portés par l’élite masculine. Par exemple visibles notamment sur les tableaux sur les grands personnages de cette époque. L’Histoire est plus surprenante qu’il n’y paraît. Voici que le bas en nylon fait son apparition… C’est Wallace Carothers de l’entreprise Dupont de Nemours, qui en est à l’origine. Il bouleverse les codes de la Mode. Quelques années plus tard, le bas révolutionne le secteur du textile et de l’habillement.

Il  devient l’accessoire incontournable de l’élégance. Voire de la séduction. Après la seconde guerre mondiale, où les bas servent essentiellement aux soldats. Pour confectionner des parachutes, et bien d’autres matériaux. Les beaux jours reviennent, et ces fameux et précieux accessoires ne disparaissent aucunement de la garde-robe de la gente féminine. Cependant, avec le temps, et l’arrivée du collant, et bien, il y a encore une révolution en cours… Les bas se vendent moins bien, et c’est le collant, avec le port de la mini-jupe qui vole la vedette du bas. Avec la Mode, on comprend bien que rien n’est jamais écrit à l’avance. Au cours du XXème siècle, celle-ci a tellement fluctué, que les tendances bas et collants ont connu des années en dents de scie. Le bas revient en force depuis peu, avec des marques qui lui ont redonné ses lettres de noblesse. Ils ont choisi de remettre au goût du jour, avec plus de choix, y compris concernant la résistance, de plus grand choix de motifs. Les collants, en outre, ont également connu leur heure de gloire, avec l’arrivée du nylon.

Avant les années 30, la confection d’un bas est réalisée en soie. Cette dernière en provenance d’Extrême-Orient (la fameuse route de la Soie). Mais c’est long, avec une fabrication qui mêle métiers à tisser et coutures à la main. La plupart de la production se fait en France. Dans les Cévennes. La soie naturelle sera remplacée par la soie artificielle. Cependant arrive l’entreprise DuPont, et l’invention du nylon. Les bas en nylon remplacent ceux en soie synthétique.  Ces derniers remplaçaient déjà ceux en rayonne. Ils sont plus résistants, plus fins, moins chers.

Peu à peu les jupes se raccourcissent. Avec des bas de couleur beige, proche de la peau de certaines femmes. A la fin de la seconde guerre mondiale, avec des bas qui ont été rationnalisé pour aider à gagner la guerre. Les bas en nylon, avec les américains, arrivent en France. C’est un succès sans précédent. Si le bas américain est de moindre qualité, la France devient un des leaders dans la fabrication du bas. Sa fabrication est de qualité. Les plus grandes maisons comme Dior vendent aussi des bas. C’est un luxe. Déjà, à cette époque, les années 50, les bas se distinguent lorsqu’ils sont ornés de finitions plus ou moins recherchées. Le bas, au fil du temps, devient également de plus en plus fin. Il passe de 70 deniers à 50 puis 30 puis 15 deniers.

Les bas couture font partie des emblèmes de la femme élégante et sexy en France. Cependant, l’époque est aux découvertes. Comme la mousse polyamide. Plus tard, l’élasthanne, encore une invention de l’entreprise DuPont. C’est donc un peu la mort du bas couture durant cette période. Il ne fait plus fureur. De plus, l’apparition de la marque Dim dans le paysage, et la fabrication de bas en lots l’achève.  La suite de l’histoire est célèbre. La minijupe et les collants, eux aussi, vont faire de l’ombre au bas. Ils sont plus pratiques, sans besoin de porte-jarretelles ni jarretières.

C’est donc de mini-révolution pour les bas et les collants, et, au-delà du confort, du côté pratique, d’une préférence pour le bas ou le collant, choisir revient également à se poser la question de ce que vous estimez peut-être devoir remettre au goût du jour ou valoriser par rapport à cet intérêt pour l’histoire de l’un et/ ou de l’autre. Rappelons que de nos jours, la Mode a décidé de faire de la place à l’un et à l’autre. Il n’y a plus besoin de choisir collants ou bas.

Choisir collants ou bas : Les bas, une innovation majeure

Les femmes se sont « libérés » fût un temps, de leur « prison dorée » avec le port des bas, pour les remplacer par des collants, puis par le pantalon. Mais que préfèrent porter la gente féminine, au final ? Va-t-elle choisir collants ou bas ? car chaque femme comme chaque homme, possède une personnalité propre, unique, et, finalement, la Mode aussi influence ces dernières. En effet, la Mode, y compris le prêt-à-porter participe à un renouveau des bas et des collants dans la garde-robe d’une femme. La séduction, par exemple, avec Chantal Thomass dans les années 1980°, montre à quel point une femme peut se passionner pour le côté sexy, glamour, suggestif des bas avec le porte-jarretelles, qui devient un des accessoires les plus convoités, notamment dans les défilés de Thierry Mugler. Peu à peu, les corps se dévoile, et l’aspect sexuel entre aussi en jeu, y compris dans la stratégie de certaines marques pour attirer le consommateur. Apparaît l’avènement du porno-chic avec des marques comme John Galliano, mais aussi d’autres marques réputées comme Dior. Enfin, tout cela pour dire que le bas connaît un intérêt auprès du grand public, à tel point qu’avec l’apparition d’internet, et du commerce en ligne, une niche de luxe s’est créée. Les bas couture, et bas traditionnel recommencent à se vendre, et les plus grandes maisons françaises, spécialistes dans la fabrication des bas, proposent des bas de luxe, et même, depuis peu, un bas en soie naturelle sans couture.

Choisir collants ou bas : Les collants, une révolution majeure

Le collant est aussi une innovation dans le secteur du textile, et plus précisément comme sous-vêtement. S’il y a, quelque temps, disparut au profit du pantalon, tout comme les bas, les collants reviennent pour le plus grand plaisir des fashion victim, et de ceux qui désirent apporter un regain d’énergie. Alors comment choisir entre collant, et bas ? Tout d’abord, concernant la facilité à les enfiler. Un collant possède une ceinture le plus souvent qui permet à ce dernier de ne pas glisser. Est-ce que cela revient au bas avec bandes auto-agrippantes ? On peut juste affirmer que des bas comme des collants qui glissent sont handicapants, et que tout dépend de la tenue portée. Peut-être que l’un des seuls inconvénients est que les bas en hiver tiennent moins chaud ? Des collants portés avec des minijupes ou des robes paraissent tout de même plus simple et pratique à enfiler.  Et n’oublions pas que le collant imitation bas permet de jouer sur les deux tableaux …Difficile de faire mieux en matière de proposition.

Tout comme le bas, le collant sublime les gambettes, et, selon l’ensemble vestimentaire, peut apporter un plus au style. Le collant ultrafin reste un des collants que les femmes préfèrent porter pour l’effet « jambe nue », et le collant fin, pour le même effet avec plus de résistance. Bien entendu, comme vous le savez maintenant, plus le denier est élevé, plus le collant est opaque. En cela, il se diffère du bas, qui se porte plus rarement l’hiver. Les collants confectionnés à base de matières naturelles reviennent en force, notamment sur la Toile, avec des fibres résistantes, et d’autres avantages, comme le bambou. Faut-il vraiment choisir collants ou bas ?

Le collant, plus polyvalent que le bas ?

Pour faire du port, le collant, à ce titre, est certainement plus polyvalent que le bas. On peut effectivement, en même temps, avoir un collant aux matières extensibles, anti-transpirantes, avec des fibres synthétiques qui permet d’effectuer des mouvements doux ou plus intenses, et, ne même temps, être porté sous une jupe ou une robe. Avec ou sans pieds, le collant permet de pratiquer une multitude d’activités. Globalement, on peut acheter un collant en nylon, le plus classique et le plus répandu, mais il est possible aussi, pour l’hiver, de se pencher sur des collants aux matières naturelles, mélangées, pour moins d’allergies, à des fibres synthétiques. On pense aussi aux vêtements intelligents qui vont vous faciliter l’existence !

Peut importe de choisir collants ou bas, le lavage en machine ne doit pas excéder 30 à 40° Celsius, et le conseil le plus avisé pour ne pas les abîmer reste le filet spécial lingerie.

Enfin ces sous-vêtements préfèrent la qualité à la quantité. A vous de choisir entre bas et collants, enfin de compte, on vous fait confiance !

 

A lire également

  • Le collant de luxe : pour son élégance et sa qualité parfaite
  • Le collant porte jarretelle : pour embellir vos jambes !
  • Le collant tong : pouvoir porter des collants même l'été !