logo du blog

Collant Wolford : L’indétrônable roi du collant sportif

 

collant wolford

 

Magnifier des jambes, sublimer des gambettes, protéger les jambes du froid et de pluie. Voici les quelques missions dont le collant Wolford s’acquitte très bien. C’est donc un accessoire des plus attendus pour les femmes soucieuses de plaire ou séduire en conciliant le double avantage de porter des collants. De plus il a comme troisième avantage des fonctionnalités supplémentaires comme les micro-massages ou encore les zones de compression.

Le wolford collant, en haut de l’affiche

Le collant wolford légèrement teintée, juste hâlée, de plus en plus bronzée, les gambettes sont sujettes à différentes agressions tout au long de l’année. De wolford, mot-valise, la naissance de la marque débute une aventure pleine de péripéties mais au succès retentissant. Elle naît naît en 1950, d’origine autrichienne, ses produits fabriqués le sont en Europe, Autriche et Slovénie. Son chiffre d’affaires s’élève à plus de 150 millions d’euros. Elle fait figurer 16 filiales, distribution dans approximativement 60 pays, avec 250 points de vente et 1570 employés à son palmarès.

La marque se développe à l’international dans les années 70. Société anonyme en 1988, le luxe est le cheval de bataille de wolford. Il intervient dans les collections de personnalités haute-couture comme Valentino, Vivienne Westwood et Karl Lagerfeld. Il va aussi se créer un nom dans le domaine de la photographie avec le non moins célèbre Helmut Newton.

Les collants wolford, haut-de-gamme, demandent une attention particulière. Les équipes, de plus, font preuve d’un savoir-faire pour le design aussi bien que technique. En effet, en terme d’innovation, il est nécessaire, face à la concurrence, d’enrichir son catalogue chaque année. On pense par exemple au Comfort Cut en 40 deniers, qui permet d’adapter le collant selon les besoins.

Bien équipée en collant wolford

Collants wolford transparents, gainants, sculptants, en résille, à motifs, la déclinaison est presque illimitée. En terme de matières, on porte une attention particulière au collant en laine mérinos. En effet comme son nom l’indique, il est issu du mouton mérinos, et possède donc des vertus liées à ces fibres particulièrement isolantes et absorbantes. Il permet également de limiter les effets liés à trop d’humidité, et aux risques qui s’ensuivent, notamment les ampoules ou bactéries.

Ce collant possède aussi des renforts intégrés au niveau des pointes, du talon et même de la semelle. Il a même droit au gousset en laine vierge. Un must have à porter en hiver et lors des grands froids. Les collants wolford sont également colorées ou à motifs. Il y a par exemple, les collant à rayures mais aussi en diagonale, à larges bandes. Quelques innovations peuvent surprendre, comme le collant Grace Tights. Ce dernier  possède un petit lacet à l’arrière, le long de la jambe, à nouer.

En terme de tenue, on hésite pas, avec ce genre de collant, à s’habiller d’une jupe ou robe charmante et fashion. Pour les chaussures, les escarpins sont toujours une option intéressante pour des rendez-vous galants. Les derbies ou ballerines se portent également aisément avec des collants transparents ou semi-opaques. Laver le collant semble une opération plutôt délicate, mais il suffit de bien connaître, dès le départ, les conditions de lavage et séchage.