logo du blog

L’importance de l’epaisseur des collants pour le confort

epaisseur des collants

Comment bien choisir l’epaisseur des collants ? Collant chaud, collant fin, selon les saisons, il est aisé, à première vue de sélectionner ceux qui satisferont vos gambettes. Cependant, il existe une vaste proposition de sous-vêtements pour protéger les jambes. Certaines données ne sont pas si simple à assimiler et/ou à comprendre. Il y a en effet bien des particularités du collant qu’il faut prendre en compte.

Tout savoir sur l’épaisseur des collants

Les collants sont depuis longtemps non un ensemble qui maintient la température du corps, préservant les femmes du vent et des courants d’air. C’est cependant aussi un élément de la garde-robe, beau et à la mode.

La variété des couleurs, des motifs, la variabilité de la structure du tissage, diffèrent. Même sur de belles jambes – il saura les sublimer. Mais comment comprendre la densité des collants, et quelle est la différence entre vingt deniers et, par exemple, quarante denier, demandez-vous ?

La notion de deniers – utilisée pour désigner la densité des collants, vous la connaissez. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Imaginez un fil d’une longueur de neuf kilomètres. Il est pesé. Si le poids de ce fil est de vingt grammes, les collants fabriqués avec ce fil seront marqués comme vingt deniers. Il en est de même pour les quarante et soixante deniers, etc. Par conséquent, plus le fil est épais et dense, plus lourds seront neuf kilomètres de ce fil. Plus le collant est dense, moins il sera tricoté.

Voici quelques précision quant à l’epaisseur des collants.

  1. Jusqu’à 10 DEN – collants d’été légers, presque sans poids. Ils sont très fins et ne sont donc pas durables. Ils se déchirent particulièrement vite au niveau des pieds. Mais elles sont nécessaires, par exemple, pour les réceptions officielles. Dans ces moments, les mesures de bienséance ne permettent pas d’apparaître pieds nus. Vous vous sentirez à l’aise dans ces vêtements, même par les temps les plus chauds.
  2. 15-20 DEN – également de la ligne « temps chaud ». La fin du printemps et le début de l’automne passeront avec confort pour vos pieds. Ces collants sont plus durables qu’un DEN inférieur, mais ils restent « délicats » et doivent être portés avec précaution.
  3. 30-50 DEN – collants denses, pour l’automne et le printemps. Généralement avec un effet de resserrement (modélisation). Utilisable pendant une longue période avec un traitement précis.
  4. 60-180 DEN – collants très denses et chauds. Presque toujours fabriqués à partir de fibres de coton, de microfibres et de laine. Ces collants ne craignent plus le froid de l’hiver.

Le collant transparent pour être magnifique

Le collant transparent est un gage d’élégance. Discret et classe, ce dernier saura sublimer vos jambes, il vous affinera et vous grandira.

Pas question ! Peut-être que tout ce que les magazines de mode nous ont appris sur les collants transparents de couleur chair – c’est qu’ils doivent toujours être mats et au maximum invisibles. C’est-à-dire que, soi-disant, personne ne vous jugera tant que les collants ne seront pas d’une teinte bronzée « fumée » et d’une brillance traîtresse. Auquel cas, un collant beige transparent se transforme instantanément en un « beurk » à la mode et un tabou omniprésent. Et voilà que vous passez une demi-heure à choisir le plus opaque de tous les modèles de collants mats, et on vous le reproche. Que nenni ! Le collant transparent est un gage de sûreté. Il saura mettre n’importe quelle femme à son avantage et sublimera sa tenue. L’epaisseur des collants transparents est souvent en dessous de dix deniers, sinon ils perdent leur transparence.

Le collant fin pour être bien dans en été

Pour révéler une tenue, une silhouette, rehausser un ensemble un peu monotone, le collant fin est un indémodable et incontournable. En effet, la découverte du nylon transforme le paysage des sous-vêtements féminin, après le bas. Au fil du temps, ce collant évolue selon les modes et les tendances. Grâce au denier, il est possible désormais de sélectionner la finesse et/ou l’epaisseur des collants. Ce, avec des gammes qui vont de l’ultra-fin, au collant fin, transparent, uni ou à imprimés. Encore même à motifs, résille, plumetis, il en existe de toutes sortes et pour tous les goûts. 

Les questions que vous devez vous poser, dans un premier temps, sont : 

  • Pour quelle activité dois-je porter ces collants ? 
  • Avec quelle tenue ? 

Il faudrait, réfléchir, par la suite, à maximiser les achats, en pensant à quelques couleurs qui pourrait égayer des tenues un peu fades. Noir, l’incontournable, bleu électrique, ultra-tendance, ou du jaune moutarde ou vert forêt, pour coller aux couleurs de l’automne.  

Enfin, pourquoi ne faire que dans le monochrome, lorsqu’il est possible de porter des collants fantaisie ? Plumetis, pour un fashion style pétillant, à rayures, monogrammés, pied-de-poule, pour des journées placées sous le signe de la bonne humeur. 

L’épais collant chaud pour l’hiver

Les vêtements que l’on porte, correspondent très souvent aux saisons auxquelles nous sommes confrontés.

Le collant chaud s’adapte aux corps frileux. Ainsi qu’au climat parfois surprenant qui peuvent se manifester plus tôt qu’on ne le pense. On distingue un collant pour la ville, aller au travail ou sortir avec son amoureux, et un collant pour le sport. Pour homme, femme, enfant, un collant est un accessoire qui protège de la pollution, du froid, apporte confort et douceur.

C’est un sous-vêtement, qui possède une longue, solide et riche histoire, dont bénéficient aujourd’hui les aficionados du collant. En effet, on peut en porter quasiment à chaque sortie à l’extérieur, en été, printemps, automne ou hiver. Parmi les collants chauds, on trouve d’un côté les collants semi-opaque à opaque, et de l’autre les collants en coton, laine, soie. L’epaisseur des collants chauds sont en tout cas toujours au dessus de 40 deniers.

Le collant en coton possède des propriétés thermorégulatrices, peut supporter jusqu’à 30% de son propre poids en eau. Il est très absorbant, et d’ailleurs est très reconnu par le secteur du textile et de l’habillement. Confortable et doux, il évacue l’excès de transpiration, et c’est pourquoi il est utile de le porter lors de la pratique d’un sport. C’est le compagnon idéal pour bouger, car, par ailleurs, il est facile d’entretien. Lors de sa confection, on le mélange aisément à d’autres matières synthétiques comme le polyamide, l’élasthanne, etc.

 Concernant les matières naturelles, le coton reste prépondérant pour le secteur du textile, avec des vertus reconnues d’absorption, thermorégulatrices, de douceur et de confort. Cependant, on préfère le mélanger avec d’autres matières, synthétiques notamment, pour ne pas qu’il se déchire. Le coton bio évolue doucement mais sûrement dans le secteur du textile. et trouve sa place dans un secteur très concurrentiel.

Quelques conseils, selon l’epaisseur des collants, pour les entretenir

Pour les enfiler, il existe différentes méthodes, et on va commencer par étapes, avant de l’enfiler. Appréciez-vous de devoir constamment remonter votre collant, fin ou épais, ou  

  • On se réfère au guide des tailles, pour être « dirigé » vers le bon collant, avec l’indicateur du poids d’un côté, la grandeur des pieds de l’autre. Par ailleurs, il n’est jamais trop tard pour connaître précisément sa taille de collant, le plus précisément possible. 
  • Préparez vos mains en les hydrant, et en limant vos ongles, et en veillant à retirer bagues et bijoux de mains. Plus d’une femme déjà, par mégardes, s’est retrouvée dans une mauvaise posture, avec un accroc dans le collant à cause d’un bijou.  
  • On prépare les jambes, tout comme les mains, en les hydratant. Pour les peaux métissées ou brunes, ce qu’on appelle « peau de crocodile » s’avère plus visible qu’on ne le pense, à travers un collant fin, transparent, d’aspect très naturel.  

L’hygiène ne doit jamais représenter une seconde option, mais bien la base des gestes quotidiens à effectuer en priorité. De même, vos collants sont à laver avec soin, et cela ne prend pas plus de temps ! un collant chaud ou fin contient souvent des fibres fragiles ou sensibles à une température trop élevée. En un mot, attention au lavage et au séchage, et si vous tenez à vos précieux sous-vêtements, lire les étiquettes reste le meilleur moyen de les entretenir. 

 

A lire également

  • Le collant motif pour satisfaire vos envies même les plus folles
  • Comment choisir la taille de collant et en fonction de quoi ?
  • La matière des collants pour tous vos besoins et envies
  • Le collant technique pour tout le monde et tous les goûts