logo du blog

La matière des collants pour tous vos besoins et envies

matière des collants

De quoi sont faits les collants pour femmes ? La question n’est pas oiseuse : c’est bien sûr de la matière des collants que dépend largement de la qualité des matériaux. Mais aussi de la période de l’année pendant laquelle les collants vous raviront par leur aspect impeccable. Il y a en effet de grande particularités du collant.

La matiere des collants, un océan de choix

Elastane ou Spandex

Il s’agit d’une fibre synthétique solide en polyuréthane. Sa principale qualité est sa capacité à s’étirer plusieurs fois puis à revenir à son état initial. Lorsque le spandex est ajouté au tissu, il devient étonnamment élastique. Grâce à cet effet, les collants ont un effet de traction et s’adaptent parfaitement au corps. Ils sont lisses au toucher et n’ont pas tendance à se serrer. Les modèles normaux contiennent 5-20% d’élasthanne, les modèles correctifs – 25-30%, les produits thérapeutiques – jusqu’à 40%. Si elle est d’environ 5%, elle se trouve entièrement dans la ceinture des collants et ne tire pas sur les jambes. Ce matériau présente des inconvénients. Par exemple, il n’absorbe pas bien l’eau. Un autre inconvénient – lorsqu’il est fortement chauffé, le spandex perd son élasticité, il doit donc être lavé et séché avec soin. L’élasthanne lui-même est brillant, mais tous les vêtements qui en sont faits ne le sont pas. Cela dépend de sa quantité et du fait qu’il soit tressé avec d’autres fils. Un nom de marque pour ce matériau est Lycra. Il y a aussi des moins connus : Elaspan, Creora, Dorlastan. Lycra 3D désigne une méthode spéciale de tissage des fils d’élasthanne et de polyamide, qui rend les collants encore plus lisses, plus élastiques et plus résistants à l’usure.

Nylon ou polyamide

Tout polyamide ne s’appelle pas nylon, mais dans le domaine de la matière des collants, ces termes sont interchangeables. Deux types sont utilisés pour fabriquer des collants :

  1. Le nylon 6, qui est appelé kapron en Russie et perlon à l’étranger ;
  2. Nylon 66, qui est ce que l’on entend par « nylon » (son autre nom est amide).

Les deux ont des qualités similaires, mais le premier est plus brillant et plus souple, tandis que le second est plus durable.

C’est la matière des collants de la plupart des collants. Il est résistant, sèche rapidement, est assez élastique et peu coûteux. Malgré ces avantages, les collants en 100% polyamide ne sont pas le meilleur choix. Ils perdent rapidement leur forme, ils se tassent, et après quelques lavages apparaissent des peluches. C’est pourquoi les fibres de polyamide sont généralement additionnées d’élasthanne.

C’est souvent le nylon qui est responsable du fait que le tissu brille. Cet effet n’est pas toujours visible et dépend de la forme de la section du fil. Sur l’emballage, il n’y a aucune information à ce sujet, il n’est donc pas possible de déterminer le degré de brillance par la composition.

Polyester

Son principal avantage est sa durabilité. Il ne se froisse pas, ne se déforme pas et sèche rapidement. Les collants épais à forte teneur en polyester sont suffisamment chauds, mais ils sont loin des produits en laine. Ils ne vous sauveront pas des gelées de 20 degrés. Comme de nombreux matériaux synthétiques, il résiste à la sueur et à la moisissure.

Le polyester n’absorbe pas l’humidité et ne laisse pas passer l’air. Il est désagréable de transpirer dans de tels vêtements. Il ne supporte pas la chaleur, il doit être lavé à basse température. Il est souvent laineux au toucher, bien qu’il en existe différents types, et les options modernes peuvent être douces et lisses. Ce matériau donne aux produits une certaine brillance, ce qui n’est pas du goût de tout le monde. Il est également très électrisant.

Microfibre

Ce terme ne fait pas référence à une matière des collants, mais à une structure particulière de la fibre. Elles sont composées de nombreuses microfibres dont le diamètre est de plusieurs dizaines ou centaines de fois inférieur à un millimètre. Ils sont généralement fabriqués en polyamide et en polyester. Les collants sont plus souvent fabriqués en microfibre de polyamide. Ces produits sont solides, durables, ne se détachent pas et ne roulent pas. Ils sont élastiques, doux, gardent bien la chaleur et laissent le corps respirer. En outre, ils sont excellents pour absorber la sueur, sèchent rapidement et ne brillent pas.

L’une des marques de microfibres les plus connues est Tactel.

Laine

Il isole et absorbe parfaitement l’humidité. Inconvénients – il s’use et tombe très vite, nécessite un lavage délicat, sèche lentement et n’est pas très confortable.

Acrylique.

A l’origine, il a été créé pour remplacer la laine. L’acrylique permet de conserver la chaleur, d’absorber l’humidité et de laisser la peau respirer. Il est plus durable que la laine, mais n’atteint pas les tissus synthétiques dans ce paramètre. Il résiste assez bien au lavage, mais a tendance à former des peluches.

Coton

C’est un tissu doux et chaud qui absorbe bien l’eau, sèche rapidement et laisse le corps respirer. Il peut être lavé à des températures élevées et ne forme pas de peluches. Les collants en coton sans élastique se fronceront aux genoux et aux chevilles, car cette matière ne tient pas la forme.

Viscose

La viscose est fabriquée à partir de la cellulose. Le fil de bambou appartient au même groupe. Il existe de nombreuses variétés de viscose avec des caractéristiques différentes. Il est doux, absorbant et la peau peut respirer. L’inconvénient est qu’il n’est pas très résistant, surtout lorsqu’il est mouillé.

Soie

Les collants en soie sont rares. Ces modèles ont l’air exquis et coûtent cher. Ils sont agréables au toucher, respirants, absorbent bien l’humidité et ne donnent pas l’impression d’être mouillés. La soie sèche rapidement, elle est assez élastique et durable, même si elle ne peut pas être comparée à la  matière des collants synthétique.

Cachemire

Le cachemire n’est pas seulement de la laine, c’est le sous-poil des chèvres de montagne. Le cachemire peut produire un maximum de 200 grammes de cachemire par an. Les produits en cachemire sont doux, fins et très chauds, mais ne durent pas longtemps. Les collants cent pour cent cachemire n’existent pas, ils ajoutent nécessairement des fibres plus robustes.

Conclusion

Lors d’un achat, il est judicieux de prêter attention à la matière des collants. En connaissant les caractéristiques des différents matériaux, vous pouvez à peu près imaginer ce que vous pouvez attendre de votre achat. L’élasthanne est nécessaire pour un effet tenseur, le coton, la laine, l’acrylique ou le cachemire pour la chaleur. Le tissu synthétique durera plus longtemps, mais le tissu naturel permet au corps de respirer. Les collants avec microfibre combinent les avantages des deux types. En lisant les étiquettes sur l’emballage, vous pouvez choisir un modèle qui répondra à vos attentes et ne vous décevra pas.

Nouveaux matériaux pour de nouvelles capacités

Les collants en matière synthétiques sont la norme de nos jours (polyamide, élasthanne). Certains modèles d’hiver sont fabriqués à partir de fibres naturelles (coton, laine) ou artificielles (viscose, bambou), mais le polyamide et l’élasthanne sont toujours présents.

La collant en matière synthétique

Si vous considérez la composition des collants modernes (toujours indiquée au dos de l’emballage), vous remarquerez qu’ils sont en majorité constitués de polyamide et d’élasthanne. Le polyamide est le composant prédominant en %, tandis que l’élasthanne est un additif permettant d’améliorer les propriétés de consommation, telles que la bonne régularité et la préservation de la forme pendant le port et après le lavage. Une teneur plus élevée en élasthanne a une incidence sur le facteur pratique des collants. Grâce à un meilleur ajustement, les collants seront moins sujets aux accrocs et aux arrachements. L’élasthanne est une fibre plus chère que le polyamide et sa proportion (en %) influe sur le prix du produit fini.

Techniquement parlant, le prix peut également être affecté par la manière dont l’élasthanne est utilisé. Il existe plusieurs façons d’utiliser l’élasthanne, ce qui influe également sur le prix des collants. Il y a l’utilisation classique habituelle de l’élasthanne, lorsqu’elle est tricotée dans un rang sur deux (visuellement perceptible à une courte distance des rangs de boucles). Certains modèles plus chers utilisent de l’élasthanne torsadé (élasthanne enveloppé de polyamide). Disponible en boucle simple ou double. Dans les vêtements, l’utilisation de la technologie de l’élasthanne encerclé donne un aspect lisse, soyeux et très résistant. La troisième méthode d’application de l’élasthanne, et la plus coûteuse, est la technologie 3D, lorsque les fibres d’élasthanne sont tricotées à chaque rang, de sorte que le tissu présente une structure d’élasthanne tridirectionnelle (d’où le nom de 3 DIMENSIONS). Cette technologie permet un étirement plus uniforme en tenant compte de toutes les caractéristiques anatomiques du corps. Le facteur principal de la technologie 3D est une structure complètement uniforme (sans rangées visibles) avec un très haut degré d’élasticité. La technologie de l’élasthanne 3D est normalement associée à un polyamide de type microfibre et, en raison de sa grande douceur et de son élasticité, elle est appelée une seconde peau.

Pour que les collants conservent une élasticité minimale adéquate pour les modèles minces et de densité moyenne, il faut 10 à 12 % d’élasthanne dans la composition. Dans les modèles plus chers (dans la classe premium), la teneur en élasthanne peut dépasser 15-20%. Dans les modèles denses, pour l’élasticité normale des collants, une teneur en élasthanne inférieure à 10% est suffisante. Pour les modèles avec technologie 3D, la teneur en élasthanne est supérieure à 30-40%. Pour les modèles de collants de soutien ou de correction, une teneur plus élevée en élasthanne est nécessaire pour créer un effet efficace réellement perceptible.

Le collant matiere naturelle pour vos jambes.

Soie, coton, viscose, cachemire et laine. Vous recherchez des collants et des bas fabriqués à partir de tissus naturels. Tous les tissus, à l’exception de la soie, sont parfaits pour le temps froid de l’automne et de l’hiver. Le collant matiere naturelle est en effet un incontournable de la garde robe.

Les matériaux naturelles ont de nombreuses propriétés endémiques, irremplaçables par du synthétique. On pense notamment à la chaleur, la douceur et le confort. En effet, si vous ne portez que des collants synthétiques en hiver vous aurez invariablement froid. Cette matière des collants sont d’assez mauvais isothermes. De même, le confort est rarement au rendez-vous, et le synthétique gratte notamment.

Il n’est pas non plus question de critiquer le non-naturel. Un collant 100% naturel n’est pas un choix très judicieux : il est peut élastique, déformable et peu malléable . En général, le compromis parfait se trouve entre 5 à 10% de synthétique et le reste en fibres naturels (même un alliage).

Quelques conseils sur la matière des collants

Il n’y a pas forcément de bonne ou de mauvaise matière. Chaque sorte a ses qualités et ses défauts. C’est pour ça que les alliages sont si fréquents, ils permettent de marier les qualités. Cependant, attention ! Les alliages nécessitent de précautionneusement les laver. Il faut faire prendre avec considération les particularités et exigences de chaque tissu.

A lire également

  • Le collant motif pour satisfaire vos envies même les plus folles
  • L'importance de l'epaisseur des collants pour le confort
  • Comment choisir la taille de collant et en fonction de quoi ?
  • Le collant technique pour tout le monde et tous les goûts