logo du blog

Guetre noir, la valeur sûre indéniablement efficace !

guetre noir

Si le transparent, le couleur chair et le noir sont les trois grandes couleurs classiques des bas et collants, seule la guetre noir semble être une valeur sûre. Les jambières ne peuvent pas trop jouer sur les effets de transparence en effaçant leur présence. Le noir n’est pas forcément la couleur que remonte le plus facilement les moteurs de recherche sur la toile. Pourtant elle fait partie des incontournables des guetres de couleur.

Les guêtres noires disponibles en quantité de matières

La plupart des matières qui permettent de concevoir des guêtres ou jambières peuvent se décliner en noir. D’une part on a la laine et le coton bien sûr. D’autre part il y a l’acrylique et ses effets côtelés mais également des effets en fausse fourrure voire des velours. Même des pièces qui jouent un peu sur des volants et effets un peu gauffrés existent. En passant par le noir qui n’est pas la couleur la plus fantaisiste qui soit, par exemple pour le guetre noir de danse, les fabricants s’ouvre la porte d’un usage aussi avec les tenues de ville. Le fait qu’il y ait de plus en plus de modèles différent témoigne aussi de l’évolution des usages avec cette teinte. Elle est l’une des moins risquées lorsque l’on teste de nouveaux usages. Les sites qui montrent des guêtres combinées à des chaussures à talon ouverte utilisent volontiers par exemple une photo avec un modèle teinté de noir.

Le guetre foncé base pour des assemblages

Le noir, lorsqu’il est uni va gommer un des aspects de la jambière qui joue sur les reliefs des côtes. C’est sur d’autres aspects, peut-être moins conventionnels que les guêtres vont gagner leurs galons de mode. Ainsi, on pourra trouver la guetre noire et lisse. La distinction en relief entre bas et jambière n’est plus si obligatoire et la jambière va se permettre de nouveaux effets.

Le relief ou le dessin peut se jouer autrement. Avec des boutons peut-être. Un liseré blanc qui souligne l’ouverture de la jambière ou des effets de brillant et de pailletage peuvent également être de mise. Des mélanges qui donnent un peu plus de classe font aussi fureur. Notamment ces effets de fourrure qui gagnent à ne pas être trop noires anthracites. Ils respirent mieux avec un effet un peu cendré. Avec un fond noir, le guêtre noir revisite des motifs et des couleurs. Par exemple avec une alternance de rayures rouges et noires. La guetre prend un registre bien codifié du bas ou du mi-bas noir. Ce, simplement avec un peu plus d’effets de matières. On commence à voir des modèles avec élasthanne et effet de mailles torsadées qui flirtent avec les effets de dentelle. Nul doute que la jambière ou guêtre noir est en la matière un accessoire plein d’avenir. Par ailleurs, le lavage des guêtres doit se faire en connaissance de cause, de préférence le plus délicatement possible. Le laver à la main lors du premier usage est conseillé.

 

A lire également

  • Un retour fracassant de la très classe guetre blanche !