logo du blog

Retour en grandes pompes des guêtres avec fourrure douillette

guêtres avec fourrure

L’idée base des jambières et des guêtres avec fourrure est de tenir chaud. Lorsque l’on marche en ville, où les risque de se salir ne sont plus ceux du XVIII e siècle, les guêtres ou jambières sont une alternative intéressantes aux bottes longues. De plus la matière est plus sympathique que celle de la laine ou de l’acrylique issues des grandes chaussettes. L’idée est d’utiliser la fourrure ou l’effet fourrure comme l’une des matières des guêtres.

Les jambières et guetres en fourrure chaude

La fourrure est un matériau utilisé depuis longtemps pour ses vertus isolantes. En cherchant sur Internet et sur les sites de commerce en ligne, il est possible de trouver des guêtres en vraie fourrure. Cependant le coût de ces produits est assez exorbitant. De plus, l’opprobre qui pèse sur les articles de fourrure animale favorise les produits en fourrure synthétique. On vraiment jouer la carte de la fourrure synthétique avec des produits fluo ou avec un aspect de zibeline blanche ou alors des effets gris ou brun qui rappellent le pelage animal.

Il existe trois grandes écoles de jambières et  guêtres avec fourrure . Il y a d’abord les jambières assez fines. Elles privilégient un aspect de velours ou peau de chamois avec effets de pelage assez fin. Il est souvent très court mais très doux. Ce sont des guêtres que l’on peut trouver même dans des teintes vertes ou violettes un peu brillantes. Elles font un bel effet assez simple au niveau des chevilles. Elles  peuvent se porter même un peu repliées comme des guêtres en laine. Il y a a contrario les guêtres très fournies avec des poils longs. Généralement elles sont assez longues et « poilues » et font un effet botte en fourrure en prolongeant une petite bottine. Il existe enfin des guêtres en coton ou en acrylique, éventuellement avec élasthanne. Elles ressemblent un peu à des chaussettes qui se terminent par une bande de fourrure. Ces guêtres, pas forcément très longues, s’enfilent dans les bottes et bottines de sorte que la bande fourrure vienne en haut des bottes et bottines. Elles opèrent comme un calfeutrage qui empêche l’air froid de passer dans la chaussure ou la bottine. La qualité de tous ces dispositifs est de garder le pied au chaud tout en ayant un maniement très pratique.

Des guêtres ou jambières fourrures élégantes

La deuxième fonction de ces guêtres et jambières fourrure est aussi d’avoir une certaine élégance. Nulle prétention pour ces guêtres ou jambières à protéger de la boue comme les guêtres de randonnée. Les guêtres en fourrure customisent assez facilement une bottine à talon en rajoutant un bandeau plus ou moins fourni. On trouve toutes sortes de teintes en partant du blanc ou du cendré grand classique. La fourrure ne se donne plus nécessairement l’obligation du vraisemblable.

Au niveau des couleurs, il y a trois tendances, soit les couleurs très franches et contrastées comme la fourrure rouge vermillon, rose ou violette qui s’exhibent. On a sinon des couleurs plus neutres mais qui permettent d’intéressants effets de matières sur un bas de couleur par exemple noir ou gris. Ce qui est intéressant c’est que l’on ne sait  plus forcément où est la frontière entre bas, jambière et chaussure. Ou encore les guêtres fantaisies qui jouent à fond la carte de l’excentricité.

Certaines guêtres pour les soirées jouent ainsi sur les couleurs fluo avec des led incorporées ! Côté entretien, les matières synthétiques n’exigent plus l’entretien maniaque des fourrures de nos grand-mère. Cependant, prenez en soin quand même, surtout quand vous entreprenez de laver une guêtre en coton avec une bordure de fausse fourrure.

A lire également

  • Des guêtres en Angora pour plus de confort et de douceur
  • Guetre coton : réchauffé et épargné, c'est le pied !
  • Pour un hiver sereine, parez-vous de la guetre en laine !