logo du blog

Le bas à trou : pour être élégante mais pas vulgaire

Historiquement, la grande hantise des consommatrices était de filer ou de trouer ses bas ou collants. Avec la mode, comme les jeans qui se sont popularisés avec des bas à trou, le bas suit cette évolution. On trouve désormais bas à trou. Evidemment ces bas texturé sont soigneusement préparés.

bas à trou

En quoi consiste un bas femme à trou ?

La réconciliation du résille avec le milieu de la mode date d’il y a quelques années. Mais alors, comment porter le bas à trou ? Il existe encore de rares personnes pour douter de l’utilité de payer pour des trous. On comprend aisément qu’il s’agit d’une mise au point plus délicate pour les bas. Pour en savoir plus sur le résille, il faut savoir que ce textile, constitué de maillage de fils croisés en quadrillage, a eu ses heures de gloires. Puis il est devenu trop « provocant », « vulgaire ».

Ce n’est que dernièrement que les fashionistas l’ont remis au goût du jour, en le portant avec de fines ou larges bandes. Désormais, on le voit partout, notamment dans les défilés haute-couture, ou porté par des influenceuses. Il se porte également dans des couleurs autre que le noir. Enfin, le collant résille est un bon candidat pour des motifs troués. Ils sont du coup sont bien mis en valeurs.  Ces derniers entrent tout à fait dans une esthétique un peu rock voire punk. Le bas troué peut toutefois se marier avec des tenues plus sages, par contraste.

Entretenir le bas à trou

A côté des trous qui « dérèglent » en apparence le motif du bas, certains bas troués le sont sur des motifs très géométriques. Par exemple des successions de trous triangles le long de la jambe. La partie découverte donne alors une sorte d’effet de laçage ou de maille partielle sur un côté de la jambe.

Le principe est que l’absence de matière produise un effet décoratif. Le bas à trou doit être un peu épais. Ce, pour être ajouré. Il nécessite également un soin particulier lors de l’entretien. Surtout, avant de manipuler un bas à trou, encore faut-il le faire avec précaution en prenant soin de toujours avoir les ongles mains/pieds bien coupés et limés. D’autre part, un bas résille demande, comme tout collant, une certaine hygiène. Un lavage à la main préconisé, ou en machine à 30° (pour plus d’assurance, bien lire la notice).

Enfin, il faut se faire plaisir, c’est pourquoi le bas à trou peut se décliner en une multitude de couleurs. C’est avec la couleur noire que leur visibilité prend véritablement de l’ampleur, puisque des stars comme Marilyn Monroe en font un accessoire « rebelle ». Plus particulièrement, dans les années 80, où Madonna en est une égérie international, notamment grâce à son clip  » matériel girl « . Le récit se transforme en objet de transgression.

 

A lire également

  • Les bas à côtes : le mix entre bas et accessoires à côtes !
  • Où que ce soit, brillez de milles feux avec le bas irisé !
  • Les bas uni effet de maille : classique mais aussi original !
  • Les bas unis jersey : être au chaud et avoir du style