logo du blog

La chaussette chaude : pour se protéger du froid hivernal

Les chaussettes ont une fonction intuitive de réchauffer les pieds, et même si le réchauffement climatique se manifeste de plus en plus, elles restent naturellement liées à la période de l’hiver. Mais puisque l’on utilise des chaussettes toute l’année, on parlera de chaussette chaude pour la chaussette technique d’hiver, même si comme nous le verrons il ne s’agit plus nécessairement de chaussettes épaisses.

Pendant longtemps, les chaussettes d’hiver, pendant du chandail, ont ressemblé à ces chaussettes tricotées en laine, bien chaudes (si elles n’étaient pas mouillées), bien loin de rentrer dans tous les types de chaussures. Aujourd’hui, s’il existe aujourd’hui encore de telles chaussettes (en laines de qualité) pour les nostalgiques, il existe toute une gamme de chaussettes, pour tous les temps et tous les usages.

chaussette chaude

Chaussettes chaudes femme efficaces contre le froid

A la ville, les chaussettes prennent aussi un air d’hiver lorsqu’il s’agit de sortir courir, même si la chaussée n’est pas couverte d’un beau manteau neigeux. Lorsque c’est la pluie et le vent qui viennent plutôt assombrir le paysage, des chaussettes tout terrain et plus chaudes permettent de préserver des séances de running. Avec des matières qui chassent l’humidité et malgré tout respirantes, ces chaussettes ont des vertus antifatigues pour les plus techniques. Il ne s’agit plus simplement de réchauffer le corps mais de prendre soin des muscles qui travaillent moins bien lorsqu’ils ne sont pas échauffés. Voilà pourquoi il existe une vraie gamme d’hiver pour les chaussettes même en dehors des vacances.

Concernant les matières les plus efficaces, le coton la laine, le thermolactyl, les matières polaires permettent de protéger les pieds du froid.

Les chaussettes polaires, très chaudes, protègent des climats hivernaux, et sont confectionnées avec des matières synthétiques, notamment des fibres polyéthylène Téréphtalate. C’est dans le creux des fibres que s’effectue l’isolation, mais aussi une plus grande perméabilité. Ce sont également des chaussettes qui se recyclent facilement, et boulochent moins, sont légères et confortables. Il est courant de trouver plusieurs gammes de prix lors de l’achat de chaussettes polaires, car son coût peut varier.

La laine mérinos, du mouton mérinos possède des vertus thermorégulatrices, isolantes, qui peuvent protéger le froid dans des conditions extrêmes, et régule la transpiration. C’est une laine très fine, souple et douce, qui se mélange à d’autres matières, naturelles, comme le cachemire, la soie ou encore l’alpaga, mais aussi synthétiques, comme avec l’élasthanne. Il est vrai que les chaussettes chaudes possèdent des propriétés antibactériennes, et il s’avère que cela évite les mauvaises odeurs.

Une chaussette chaude, aux avancées technologiques majeures, qui allie matières naturelles et synthétiques, permet de pratiquer des sports même extrêmes sans souffrir d’engelures et autres désagréments.

La laine angora est issue du lapin angora, qui possède une belle fourrure, due à une mutation génétique. Elle existe chez d’autres animaux comme le mouton la chèvre ou encore le hamster d’élevage.

Chaussettes chaudes techno et sports d’hiver

Les sports d’hiver, et le délicat problème des chaussures de ski où on hésitait constamment entre chaussette chaude et chaussette fine ont été un grand vecteur de développement technique pour les chaussettes. Avec des chaussettes hautes à la fois pas trop épaisses tout en tenant chaud, le ski a favorisé aussi des chaussettes aux qualités drainantes antifatigues et anti-transpiration. Et rapidement les chaussettes se sont adaptées aux nombreuses autres occasions de sortir dans la neige avec une bonne capacité à résister à l’humidité. Il existe d’excellentes occasions de sortir sans se mouiller les pieds pour faire des raquettes, du ski de randonnée ou tout simplement se promener.

Le matériel sportif a aussi des degrés d’efficacité différent et un trek en très haute altitude peut se faire avec du matériel qui ne met pas en danger les extrémités tandis que d’autres chaussettes sont aussi raccord avec des sorties de ski de printemps ou des occasions ou le soleil fait regretter d’être trop couvert.

Bien entendu ces chaussettes éliminent le gros défaut qu’avaient ces chaussettes qui utilisaient plus de matière que d’habitude, en prévenant les frottements et les ampoules. Il existe tout un ensemble de nouvelles technologies et matériaux et aussi le recours à des laines naturelles performantes qui ont changé la face nord du monde des chaussettes.

Chaussettes chaudes cocooning

En apprenant beaucoup du mode de vie des chats casaniers, les laboratoires de chaussettes ont aussi développé des gammes de chaussettes hautes agréables à porter en intérieur ou même combinées avec jupe ou robe en hiver. Avec de la laine qualité ou des matières combinées ou de la polaire, cet univers développe une niche, qui était plutôt utilisée pour la danse avec ces chaussettes d’échauffement en laine. Une pluralité de textures, de motifs propose une gamme dedans dehors qui se conjugue aussi sous la forme de guêtres qui trouvent leur place dans des gardes robes qui savent rester coquettes.

Les chaussettes cocooning peuvent s’apparenter aux motifs suédois, ornées de formes géométriques recherchées et minimalistes. Il faut dire que la tendance actuelle est justement à l’apaisement, ce qu’offre, sans nul doute, la mode d’intérieur scandinave.

Chaussettes chaudes discrètes

En dehors du sport et du cocooning, les chaussettes ont gagné en efficacité avec des matières presque indissociables des chaussettes ou bas d’été. On trouve ainsi des chaussettes fines en fil d’Écosse. C’est une matière issue du coton, mais qui passe par une double mercerisation pour le rendre plus résistant, doux et souple.  Si ce dernier peut réussir à bouger le pied, c’est le moment de le motiver. Il faut surtout ne pas frotter, ni la masser, mais plutôt la réchauffer en mettant les petits petons entre les mains ou entre les aisselles. En cas de cloques, et d’aggravation, il est important d’amener le bout ‘chou chez le médecin.

Chaussettes chaudes pour les plus fragiles

Enfin, n’oubliez pas que l’hiver est une saison où il existe aussi des chaussettes au service de ceux qui craignent beaucoup le froid, c’est-à-dire les jeunes enfants voire les nourrissons ou les personnes âgées. Les chaussettes en coton bio sont un bon moyen de lutter contre le froid, et d’apporter un maximum de protection pour les bébés et même les nourrissons.

Les gerçures ou engelures pour un nourrisson ou un bébé sont à prendre au sérieux.

Les conseils en cas d’engelure sont, dans un premier temps, d’enlever avec douceur et lentement le tissu qui recouvre l’engelure. Si ce dernier peut réussir à bouger le pied, c’est le moment de le motiver. Il faut surtout ne pas frotter, ni la masser, mais plutôt la réchauffer en mettant les petits petons entre les mains ou entre les aisselles.

La chaussette chaude peut bénéficier de zones de renforts aux endroits stratégiques du pied, sans oublier la possibilité de zones de compression, pour stimuler la circulation sanguine. C’est un peu la révolution des chaussettes « intelligentes », avec des matières qui ont pour objectif, au final, de faciliter la mobilité humaine.

Au final, porter des sous-vêtements chauds, c’est arriver à concilier ses activités professionnelles, sportives ou streetwear avec des températures qui peuvent descendre en-dessous de zéro. C’est la mode de la chaussette chaude, et il ne faut pas hésiter à multiplier les couleurs et les motifs pour les porter de jour comme de nuit, et / ou en mode cocooning.

Grâce aux matières aux propriétés thermorégulatrices, au fort pouvoir isolant, respirant, aux vertus antibactériennes, anti-mauvaises odeurs, la laine représente un véritable atout pour les fabricants, comme pour les marques. Avec l’évolution du secteur du textile et de l’habillement, les chaussettes en laine se mélangent à des matières haute technologie pour la pratique de sports extrêmes. De plus, pour repousser les limites du froid, dans des contrées lointaines, comme l’antarctique, porter deux ou trois couches de chaussette chaude est préconisé. Il s’agira de superposer une paire de chaussettes en laine mérinos, avec une paire de chaussettes plus légères.

A lire également

  • La chaussette antidérapante : évitez les accidents du quotidien
  • La chaussette etanche : pour bien protéger vos pieds de l'eau
  • La chaussette thermolite : vous protège et vous chauffe